Il n’a pas le charisme d’un Gana Gueye ni le talent d’Ismaila Sarr encore moins l’aura de Sadio Mané mais il n’en demeure pas moins un magnifique joueur de football. Depuis le début de la CAN 2019, Papa Alioune Ndiaye a répondu sur le terrain et même quand les lions sont apparus crispés face à l’Algerie, il était l’un des rares joueurs à sortir de la grisaille. Zoom sur ce joueur de l’ombre, élément essentiel du dispositif d’Aliou Cissé et assurément un des maillons forts de l’équipe nationale du Sénégal.

Titulaire indiscutable depuis le début de la compétition, Papa Alioune Ndiaye n’a pas encore déçu. Sur chacune de ses sorties, le milieu de terrain a répondu présent et a rendu une copie propre. Infatigable, au four et au moulin, il est à la fois à la récupération et à l’organisation. On a tendance à souvent privilégier L’expression offensive à la sérénité défensive récompensant les buts tout en oubliant le travail de sape derrière mais de ce qu’il propose depuis le début de la CAN, PAN mériterait au moins un titre d’homme du match.

Il s’est rendu disponible selon les circonstances. D’abord en position de sentinelle lors du premier match, il a ensuite palié à presque lui tout seul à l’absence d’Idrissa Gueye face à l’Algérie essayant tant bien que mal de garder un semblant de contrôle au milieu. Hier soir face au Kenya, le Sénégal a changé de système en seconde période faisant avancer Henry Saivet d’un cran et là encore Ndiaye a été irréprochable. Il a permis d’avoir ce contrôle au milieu par son gros volume de jeu, ses anticipations intelligentes et sa discipline tactique.

En plus de permettre aux lions de dicter le tympo au milieu de terrain, PAN effectue souvent des dépassements de fonction, signes de sa hargne et de sa générosité sur le terrain. On l’a vu plusieurs fois revenir derrière pour couvrir ses latéraux, repartir de derrière pour organiser le jeu, récupérer d’innombrables ballons pour lancer les offensives. Le travail de l’ombre bien qu’essentiel est parfois bien cruel. on le voit pas souvent mais le fait est qu’il est là, bien présent et presque indispensable.

Pape Alioune Ndiaye a gagné sa place sur le terrain grâce à ses belles prestations, il est entrain de gagner sa place dans nos cœurs grâce à sa combativité de tous les instants. Un joueur élégant au service du collectif qui n’hésite pas à se salir les pieds pour faire briller ses coéquipiers.